lundi 23 novembre 2009

pleurs


ce soir, je pleure, je pleure le manque de tendresse, la solitude de mon coeur, de mon ame;
je pleure sur moi et sur ce travail trop dur à faire seule alors je plonge dans les dessins et ils pleurent aussi. ils sont les traces indélébiles des souvenirs qu'on voudrait oublier.
j'ai besoin d'une tendresse pour tenir encore, puiser des forces dans la douceur d'une main, une qui me veut du bien
crys at night, crys for fight, bad memories are coming into the work, hard work about the red dress with the dirty past that stick on it. i so wish i could have this friendly hand, the one that makes forget and forgive, with tender.
tender will come back in between, just on borderline of crys
 i still have hope
Enregistrer un commentaire