samedi 16 janvier 2010

moon effect







first , i buy some insect killer spray, it is sunny for sunday, wake up very early for yoga



wrote this last night, besause of insomnia, drawing hearts for motherhenna exchange, so hard to draw hearts...



Moon effect and cow’s festival

Yesterday, in all India, it was holidays, like a religious festival. Festival doesn’t mean that there is performances , it is a religious process. A Ponga. But nobody did explain to me what it was all about, like if we should all know it.
Early morning, on the road between Bangalore to Mysore, i saw thousands of white cows with the top of the head paint in fluo’s colors. Some of them have so bells ; each man had is own cow, each man was wearing this kind of traditionnal dress long or short. There was lots of cows in front of the temple but also so many in the full village. I ask to the women sitting near by me, she said, almost offended, like if i should know : it is the cow festival.
When i got to town, looking for the yogashala with the rickshaw driver, i saw black and white ows, the white part of each cow was paint in yellow and he also told me : it is cow’s festival.
In the hotel, there was some newspapers with picture of a moon eclipse whic was very strong here in Karnactaka, i tok the paper, thinking of cutting it for make some collage…
I understood more why i saw so many shops closed, so many people in holidays, 2 celebrations together, the moon and the cows. Whaou !
I so wish i could get more explanations, but i alos thought that i am lucky, i did spend a wonderfull day even if i was tired from all those hours in the bus, from the second hand bike that i bought which is so old and not very good when you use it ( flat tyre, broken wheels..)
I said to myself, great, i will have to come back many time to learn more and more… you are never finish with India…its give me energy, good energy.






beau soleil sur la ville, petit tour en velo...fatigue apres une bonne insomnie et un revil tres tot pour le yoga mais de bien bonne humeur



Éclipse de lune et festival

Hier, l’inde était en festival, cela veut dire que plusieurs cérémonies religieuses étaient en cours. Poonga ou ponga, m’a t-on dit à Chennai, sans me donner plus de détails, comme si obligatoirement, je savais ce que ça voulait dire.
Ce matin, très tôt, entre Bangalore et Mysore, il y avait des milliers de vaches blanches, plutôt des bœufs avec les cornes peintes en fluo, garnies de rubans et de clochettes, tenues en laisse par des hommes en lunhgi blancs (comme des paréos portés soit en version longue, soit repliés en minijupes) et chemises à carreaux. J’ai demandé à ma voisine de bus si c’était une sorte de marché de la vache, elle a répondu brièvement, l’air offusqué, que non, c’était la fête de la vache. Ce rassemblement semblait évident pour tous, c’est sûr, que devant le temple, c’était concentré mais il y en avait sur des kilomètres, de ces hommes promenant leur vache. Toutes étaient blanches, certaines avaient les sabots peints.
En arrivant à Mysore, quand je cherchais le yogashala avec le chauffeur de rickshaw, j’ai vu un tas de vaches tachées peintes en jaune fluo, la aussi, la réponse était : ben, c’est normal, c’est la fête des vaches.
Ce soir, en rentrant à l’hôtel, je vois les journaux avec des photos d’une éclipse de lune qui a été célébrée de manière grandiose dans la région du Karnataka où celle-ci était spectaculaire.
J’ai découpé les journaux pour en faire un collage. Je n’aurai pas plus d’explications, ces festivités sont d’une évidence ici. Je comprends mieux le panneau du au yogashala qui disait qu’enfin les cours pouvaient reprendre…
Je crois qu’il me faudra des années et des séjours plus longs pour décrypter toutes ces cérémonies, peut être que je rencontrerai quelqu’un qui saura m’expliquer.
En tout cas, ça donne du peps, malgré la fatigue, j’en conclus que j’ai passé un beau premier jour à Mysore, sur mon vélo rouillé, à me balader dans le quartier de Jaganmohan Palace. En rentrant, j’ai même vu les illuminations du Grand Palace, au diable l’avarice, celui-ci est éclairé le samedi et le dimanche de 19h à 20h, même si ça coupe le jus dans les trois quarts de la ville…
Enregistrer un commentaire