dimanche 31 janvier 2010

last days






Derniers jours

C’est fou comme les derniers jours passent vite. Le temps accélère brutalement et je cours dans tous les sens. Après avoir fait le guide pour les demoiselles françaises, j’étais rentrée à l’hôtel pour ma séance méditative du jour. C’est seulement le soir que je me suis aperçue que j’avais perdu mon appareil photo. Après avoir retourné ma chambre, je suis sortie e cœur battant avec espoir de l’avoir oublié au cybercafé. Non ! le jeune me conseille de refaire mon chemin du jour et de ne pas hésiter à proposer une récompense pour le récupérer, sachant qu’il ne sera pas forcément utilisable sans la possibilité de recharger la batterie. Je me dirige rapidement, un peu affolée en direction du tailleur et repense à mon parcours. Il ne peut pas être chez le tailleur puisque j’ai photographié une vache après ! je vais voir le vendeur de cocos, celui chez qui j’ai bu une coco chaque jour. Il ne parle pas anglais mais en mimant et en parlant de récompense, il me tend mon appareil. J’en suis sans voix, je lui tends un billet, certes un peu trop gros soi-disant, mais je ne regrette pas. Comme quoi, il y a un bon dieu local pour les étourdies. Il est tard, mais le stress m’empêche de dormir, alors je rejoins les voisins de tapis pour une soirée « pleine lune » chez Stan, que je ne connais pas d’ailleurs. La case est belle, l’ambiance est ultra baba cool. Il y a de l’alcool, du monde, un peu de son. Le jardin est éclairé aux bougies, bonne ambiance. Je reste une heure ou deux et décide de rentrer à pied, finalement ce n’est pas si loin…
J’ai bien profité du dimanche à me balader en ville, dans des quartiers que je ne connaissais pas. J’étais invitée pour le déjeuner, dans une très belle maison remplie d’œuvres d’art et d’Antiquités indiennes. Très plaisant de voir ce mélange ancien et ultra-contemporain.
Ness est venue prendre des photos dans ma chambre d’hôtel, un moment riche et créatif où j’ai fini par danser au sol, en appui sur le bord du lit.
Ensuite, nous sommes allées au yogashala rejoindre notre petit groupe matinal, plusieurs partent , comme moi, dans la journée. Nous avons pris un repas chez une dame qui cuisine chez elle, dans une toute petite pièce mal éclairée.
J’ai flâné en ville avant de rentrer, mais je n’ai pas eu le courage d’affronter la foule du palace.
C’est mon dernier jour et il me file entre les doigts… bye Bye India… On se reverra, je le sais.
Last days
Last days are so fast, no time left, all is going so quick.
I had lost my camera and after a bit of panik, i found it . it was at the coconuts’stand, where i’ve been each day. The man kept it and i did give him some roupies to get it back. I was so happy that i don’t minde to have pay for get it back. I went to a full moon party, nice time, very cool. I needed to wlak so i went bakc slowly at my room.
My Sunday was great, visiting new areas that i don’t know, had a lunch in a beautifull house, with art and antiques. So nice to see some goods things.
Ness came and shoot me in the room, i end up dancing around my bed. We had a good time. We went for dinner at a lady’s house. She is cooking nice meals. We all eat in a small room. Lots of people are living today, like me.
After the dinner, i took a walk but i didn’t feel like going to the palace. I wanted to sleep early, unfortunatly the noisy students were back… but anyway, my head was busy thinking of India. Bye bye India, see you soon.
Enregistrer un commentaire