vendredi 11 novembre 2011

poeme de peau, essai 1


Ma peau.

Ma peau parle.
Subitement, elle bavarde.
Brisant un long silence
S’affirmant prête
A partager, à donner.
À sentir glisser sur elle
Le frisson cache, sans résister.

Ma peau a eu confiance en toi
Effleurée du bout des doigts
Offerte sans reminescences
Au contact présent
Oubliant l’enfance indignée
prête à aimer
Le goût de tes baisers

Ma peau se referme
Trahie, en folie
Évincée, tu as menti
Épuisée quand tu as fui
Chagrin mesquin
Brûlée d’avoir aimé sans méfiance.
Amère à pleurer.

Ma peau va se taire
Pour éviter l enfer
Ma peau se tait, se referme à jamais
Elle n a plus confiance.
Enregistrer un commentaire