samedi 12 novembre 2011

expressions


Petits mots tchadiens

Chaque jour, lors des trajets dans la petite voiture rouge du festival, ou l’on s’entasse, j’ai ce plaisir de lire les panneaux publicitaires, ceux des boutiques ou ceux de la propagande pour le président. Je préfère les premiers, ils sont illustres de peintures naïves et les slogans sont incongrus.
Cabine téléphonique lueur d’espoir
Alimentation de la bienvenue
Boutique un peu de tout
Création du rêve des vagues des îles
Carrefour de l’amitié
Les exemples ne manquent pas, hélas, il est difficile de photographier, voir même dangereux.
Ici, le goût du palabre est développé. Après chaque spectacle, les questions fusent au micro, souvent surprenantes, mais le débat est riche, enjoue, rythme.
C est un grand plaisir de jouer un spectacle.
Hier, nous avons fait une improvisation collective, precedee d’une prestation du ballet national, belle soirée animée, il manquait un peu de public, dans ce Santana hôtel qui est surréaliste.
C est le dernier jour, nous irons improvise dans une concession familiale, l’ambiance sera au rdv… La fête finale sera chaude, même si la nuit est le seul moment frais d’une journée.
Enregistrer un commentaire