dimanche 20 novembre 2011

le silence


Le silence

Depuis petite, je traverse mal cet espace
peuple à mes yeux d’enfants
De mains monstrueuses
Effleurant mes cheveux
Esquive fulgurante
Chute désarmée
Pourtant je me tais.

Au mien, je suis habituée
À le sillonner de l’intérieur
Creusant des galeries
Ou j’accrochais mes cris
Aigus ou rauques
ceux coinces
En fond de gorge

Depuis, il est manipulateur
Accélérateur d émotions
,Abusives, permissives
Indicateur d’une quête de pouvoir
J’ai peur de lui
Agitée, survoltée
Je le fuis.

Je me brise les poings
À laisser des messages
Sur nos murs virtuels
Épistolaires mondains
En goutte a goutte
Diffusant l’accoutumance
De la drogue amour

Longtemps après la fin de mon enfance
J ai choisi de briser le silence
Quittons nous en chemin
Dans un esprit attendri de mots
Abritant nos souvenirs
Je ne veux plus me taire
Alors, parle avec moi.

Parle- moi d’amour
Comme on cueille des brindilles
En longeant le chemin
Sinueux, volubile
Du sentiment amoureux
Celui qui se joue
A deux

ci joint une premiere version,,, la deuw=zieme change quelques details..photo dans la loge pour le spectacle MOI
Enregistrer un commentaire