jeudi 1 décembre 2011

impro of the day





Back to Josy

J’ai attendu quelques jours pour voir comment Joburg agissait sur moi, après 5 ans d’absence.
Cette ville se révèle si lentement au voyageur de passage, j’ai pris tout mon temps, celui de revoir les nombreux quartiers dans lesquels j’ai habité lors des précédents séjours.
J’ai cette chance de me rendre a joburg pour partager des projets avec des artistes innovants.

Après la visite à Soweto, quartier de Diekploof, pour rendre visite aux mamans du chorégraphe et d’un des danseurs, je me suis dit : je suis prête à écrire un peu sur cette ville surpeuplée, à la fois riche et pauvre, occidentale et Africaine.
Joburg est une ville à part dans le monde. Elle s’apprivoise lentement, les extrêmes marquent la peau de ceux qu y séjournent.
Ce mélange froid, de barrières électrifiées, d’ alarmes pour tout, vivant en haute surveillance technologique et de township, ce centre ville étrange, on les aime doucement, lentement parce qu’on aime les gens avec qui l’on partage le quotidien.
Pour une fois, je ne suis pas seule, je partage ce séjour avec Drean, amie, artiste.
Sous l’invitation de Sello Pesa, un chorégraphe natif de Soweto, nous participons à un atelier de recherche chorégraphique.
Espace public vise. Les artistes invites à ce projet viennent d’horizons differents, chant, danse, couture, cet assemblage d’individus a forte personnalité est singulier.
Nous passons une bonne partie de la journée ensemble soit dans un lieu de répétition, soit dans la rue.
Les trajets en voiture sont également surprenants, la vieille Mercedes donne du charme à chaque parcours.
Aujourd’hui, l’impro in / out était surprenante, que ce soit dans la sensation personnelle ou encore en photographiant une moitie de cet acte artistique collectif. C’était une répétition, la vraie performance est prévue pour demain.
Passer d’un espace à l’autre renvoie sur des questionnements qui changent la perception et la sensation dans le vivre cet instant de danse.
J’aime cette idée d’une performance unique, partagée avec ceux qui sont là ce jour-là.
J’ai aimé le regard des passants, le passage des ouvriers , des voitures, la présence de ceux qui regardent, l’œil bienveillant d’une partie des performeurs, il y avait deux groupes.
Sur le chemin du retour, on fait escale dans un shopping mall, pas loin de notre quartier, une banlieue avec beaucoup d’arbres et de clôtures electrifiees. La bed and breaksfat est très sympathique, avec le jardin en cour intérieure.
C’est bouillonnant d’être ici.
Chaque jour, la rue est un spectacle détonnant. J’ai une grande admiration pour le look de ces gens que l’on croise dans art street, dans tout le centre ville, a Soweto.
très créatifs que ce soit niveau coiffure ou vestimentaire, les sud af sont d’une élégance decalee, fantaisiste à souhait.
Yes, I love you josy’s people, you look great.


today i loved the rehearsal for the impro planed tomorwo.. we willperform a duet pf lucy in the street....
Enregistrer un commentaire