lundi 15 août 2011

bain de foule




Bain de foule


Depuis vendredi, les festivités s’enchaînent, entre la fête de Laxmi et celle de l’indépendance, Mysore est soudainement envahi par des milliers d’indiens curieux.
Les week-ends sont généralement très prises des tour operator, vu que le palace est illuminé 30 mn le samedi et une heure complète le dimanche. Ces deux jours féries en amont et en aval du week-end semblent avoir multiplier les touristes.
Il y a la queue de partout, devant les temples, devant les musées, devant le palace et devant les arrêts de bus. C’est une foule colorée et sonore qui grouille dans toute la ville. Notre petit quartier de laxmipuram est moins fréquente, il n’y a pas d ‘hôtels ou de sites touristiques.
En ce dimanche, il serait dommage d ne pas profiter du temps sec et du soleil.
Nous voici en piste direction le temple de chamundi Hill. Ce n’est pas la première fois que je visite ce lieu mais c’est la première fois que je vois un embouteillage humain de la sorte.
Il faut suivre le mouvement.
On redescend jusqu’au célèbre taureau assis, qui est plus bas sur la colline, en dessous de ce fameux temple, grand lieu de pèlerinage soudainement investi par tous les shadus de la ville. Il y a une concentration de mendiants, de singes, de pèlerins, de prêtres, est impressionnant.
Nous décidons de faire le trajet retour à pied, avec ces immenses escaliers sans fin. Si la descente nous épuise, j’imagine aisément la fatigue ressentie par ces femmes qui s’agenouillent devant chaque marche montée pour y déposer une empreinte de poudre de couleur bénie , ce doit être pour exaucer un vœu, une forme de prière grandement ritualisée.
Nous avions rdv avec une amie pour le déjeuner et c’est avec beaucoup de retard que nous la rejoignons. Les restaurants semblent pris d’assaut.
La pause dans nos chambres est la bienvenue, il faut reprendre un peu de force pour affronter le deuxième bain de foule du jour, celui du soir, pour la visite du palace…
Je ne me lasse absolument pas de ce spectacle féerique , de ce millier d ;ampoules qui illuminent toutes les façades, tours et tourelles de ce bâtiment magnifique, rococo à souhait. Hors du temps. C’est les mille et une nuits.
Vendeurs ambulants, touristes qui se photographient devant les entrées, pickpockets, calèches à chevaux, familles, tout le monde a rdv à 7 pile pour admirer le palace ainsi pare de lumière. Il est vrai que cela vaut le détour, même si cette heure lumineuse plonge dans le noir certains quartiers de la ville.
Enregistrer un commentaire