samedi 9 juin 2012

poeme back home


Je n’ai plus de mots À part ceux de mon corps Qui m’imposent l’arrêt Pour respirer à nouveau Et apaiser mon esprit confronté Aux souvenirs affolés De violences silencieuses Elles surviennent ici et là D’une ville à l’autre Telles de tragédies invariables J’ai choisi de lutter En éliminant les maux passés Pour sentir le souffle De cette énergie ancrée en moi Je vis pleinement au présent Hors ces mémoires meurtries Avec le doux songe D’un passé accepté
Enregistrer un commentaire