vendredi 22 juin 2012

memories


SOUVENIR DU VIDE C’est comme une piqûre près des côtes Un pincement infime électrique Surgissant par mégarde En mémoire sensorielle Me rappelant Que je t’aime Où que je sois Seule à vibrer des notes Dissidentes striées Par le souvenir du vide Silencieux imposant départ Laissant place Côté pile À une absence si vivante Qu’elle me parle de toi Comme une amie Qui me connaît bien Côte face Vide qui nous unit Dans la roue du temps En éclairs constellés Sélections viables De nos mémoires
Enregistrer un commentaire