mardi 8 décembre 2009

walking on the wilde side


some days, i feel like if i was walking on the wilde side. i loved this song from lou reed, when i was young, i used to sing it!may be i am on the wilde side because i wake up so early that at 10 a;m its like already full day.
full day of thinking , of art reclusion, cut in kitchen, garden's time. so sort times are in me when i dont let the outside social's obligation taking care of my schedule.
so my days are like this : yoga very early, coffee, computer et cigarettes for a bigggg time, garden, laudry, draw, paint, writing sad poetris,glue and cut paper, kitchen and it repeat like this until night... may be it is to be on an island,or the habbit of hotel's room when i go for atripwork travel, a tour...
if someone comes home, ok, i socialize, but if nobody comes, i just saty alone with podcasting in the eard, walking on the wilde side of me.

il y a des jours où je me dis que je suis vraiment décalée, en marge ou en parralèle d'un monde social. je pense à cette chanson de lou reed que j'écoutais quand j'avais 20 ans. walking on the wilde side. parfois, l'anglais résume en peu de mots ce que l'on met des heures à raconter en français.
être à coté de la plaque, quelle plaque ? la plaque mondiale, la plaque sociale, la plaque vitale.
je suis sur ma plaque vitale mais à coté de celles d'un tas de gens.
ce doit être ce décalage horaire permanent que j'ai avec le monde dans lequel j'évolue. je me lève trop tot, dès l'aube , une intense activité commence.
yoga
 clope café computer
jardin, linge, cuisine, écrire, dessiner, couper et coller, peindre... 
clope, thé , ordinateur
jardin, linge, cuisine, écrire, dessiner, couper et coller, peindre...
clope, tisane, télé...
en répétitions rapides car mon temps d'attention est très court. 
estce cette nostalgie du fond du coeur qui gère mon emploi du temps quand je ne laisse pas l'exterieur le gérer par des obligations professionnelles ?
est ce l'insularité ? estce  tous ces passages en chambre d'hotel où le périmetre se réduit ? est ce une réclusion artistique ? réponse: je ne sors pas de chez moi, si quelqu'un passe, je discute un instant mais si il n'y a personne, je savoure d'une certaine manière cette réclusion artistique.
Enregistrer un commentaire