samedi 29 septembre 2012

poesie de pleine lune


Un an que je t aime A regarder le ciel, avant le lever de lune Les reminescences d un désir inachevé Viennent chanter dans le creux de mon oreille Il y a longtemps que je t aime Un an à découvrir l’ampleur D un sentiment irréel En immersion virtuelle avec mon secret Celui de t aimer doucement En solitaire, sans partager nos peaux. Il y a cent ans que je t aime Tu es l âme d un mouvement interne Délicat, totalement prive Qui bat presque par effraction Dans mon cœur désabusé Qui contemple cet amour Avec le détachement fiable de la solitude. j ai ecrit ca , comme ca apres le pototrok, tres sympa.j ecris moins de poemes quand je dois rediger pour le travail.
j observe de nouveaux etats et je les apprecie, j apprend a me detacher un peu, a etre plus observante de mes emotions, je les laisse passer sans les retenir, niveau travail, c est en zone rouge de stress et c est grace au yoga que je tiens. le yoga est un amour evolutif qui m'emmene doucement dans de nouveaux parametres. le fait d etre blessee actuellement me rapproche encore plus de yoga et surtout de mesurer combien dans d'autres moments que sur le tapis, je dirais hors asanas, le yoga a influe mes choix.
Enregistrer un commentaire