lundi 8 octobre 2012

beach


La grande plage Quand je suis a Bali, il y a un rituel que j’aime bien. Il faut dire que cette île Verdoyante inspire aux rituels, les Balinais font constamment des offrandes aux nombreux bons dieux peuplant les rues, les devantures des boutiques, les gros arbres ou encore les entrées de tous les bâtiments. Mon rituel est celui de la marche le long de l’immense plage, au lever du jour. C est un moment serein, chaque jour différent en fonction de la marée et de la météo. Pourtant, peu importe le temps, il y a déjà du monde de bon matin foulant la baie, chacun son style, en marchant, en courant. Certains préfèrent se baigner ou surfer sur les belles vagues de l’océan. Pas de requins ici, seulement de beaux rouleaux a l’écume blanche. Je croise de multiples visages, illustrant les nationalités visitant Bali mais aussi de nombreux balinais qui profitent de l’aube pour apprécier la plage avant qu’elle ne soit envahie par les chaises longues et les corps gras sirotant la bière locale dès le matin. Bali est très touristique, avec un métissage particulier, l’île est prisee des pays asiatiques des alentours. Les Indonésiens viennent nombreux en vacances dans ce petit paradis commercial, pourtant si traditionnel. C est ce contraste, comme un choc des cultures qui me plait. En marchant, j aime jouer à deviner d’où viennent les gens que je croise sur mon chemin. Avec le temps, on reconnaît certaines nationalités facilement. Même si l’horaire matinal est mon préfère – de loin le moins peuple-, - je reviens volontiers dans la journée profiter des vagues ou encore admirer le coucher de soleil magique. Australiens, européens, chinois, javanais, japonais, coréens, malaisiens et quelques Africains font de même : ce coucher de soleil est irrésistible.
Enregistrer un commentaire