dimanche 27 mai 2012

poeme du dimanche, mada


Te sentir là Un jour, j ai perdu les mots Ceux qui devenaient charnels Quand je pensais à toi Je les ai volontairement égares Pour revenir vers une paix Des sens, des songes, J aurai aimé te sentir là Quand la nuit je pensais à toi J ai croisé la misère Dans les yeux des filles Ou dans les rues J ai eu mal au cœur Au fil des jours Dans la turpide d’un voyage J aurai aimé te sentir là Quand je me sentais seule. J’ai remplacé ce vide Que tu laissais derrière toi, Telle une odeur flottante Se dilatant dans l air, Puisant dans une douceur interne En pratique et dans ma danse J ai rompu ce lien Invisible de la souffrance Depuis je suis heureuse De te sentir là, Ou que tu sois, sans moi.
Enregistrer un commentaire