samedi 31 décembre 2011

bye bye 2011





bye bye and what is next ? here i am very quiet, i will stay in my lovely indian room, thinking of the bad and goods of 2011.
and prepare me for stop smoking. i did stop last year and start again after 4 months and stop and start again.. so i wanto to stop again. each time i stop it is a success.
a way to learn again. i am learning so much here.
mother india , i start to be very ready for you.
i grow here... it is a hard road to grow but so good at the end.
so i will say bye bye to this year with, gratitude to offer me this unespected option to be here in mysore. it was not plan but it is right. time for me to be alone and to face it in a positive way. i am on the road, yepa, the road for yoga, my truely deeply surprising road.
thanks india to welcomme me.
je quitte cette annee 2011 avec tranquillite, regardant les bonnes et mauvaises choses de l'annee, sans aucun regret, avec optimisme.
j'ai beaucoup appris en 2011, que ce soit au niveau personnel ou encore dans le travail.
la ou j'ai le plus appris, c est sur ma route du yoga, c'est infini et chaque jour, j'apprend.
les imprevus, comme etre ici seule a mysore pour ce changement d'annee, sont de riches enseignements.

je remercie l'inde d'etre cette terre qui m'enseigne la patience, l'humilite et l'impermanence, la tolerance et l'engagement, la beaute et la rudesse de la vie.

je remercie le yoga d'etre en moi.
demain, je me prepare a arreter de fumer encore, en me disant que chaque petite etape sans tabac est une victoire. que petit a petit, je pourrai etre une non fumeuse a long terme.
a minuit heure indienne, je me ferai une meditation en pensant a ceux que j aime, aux quatres coins du monde.

vendredi 30 décembre 2011

on my bike in mysore


Yesterday i got a bike, new , pink, very easy. so between classes , i went in town.
nice time.

jeudi 29 décembre 2011

l'installation






L’installation


Passer 3 mois a Laxmipuram, le quartier du Mysore mandala yogashala, est une nouvelle étape dans ma relation avec Mysore. C’est une sensation particulière, proche de celle de l’étudiant, ce que je suis en fait. Étudiante en yoga. ça fait peut-être 10 fois que je viens a Mysore, depuis 2 ans, je vis dans cette même rue, chez Manohar’s logde, juste a coté du yogashala.
Le logde est une grosse maison indienne, habitée par Manu et sa famille.les locations sont des dépendances aménagées en chambre ou studio.
C’est ma troisième chambre, ma preferee. Elle est spacieuse, confortable, simple.
Deux petites pièces, une cuisinettechenette, une salle d’eau ou l’on se lave avec le seau. Ne pas oublier d’allumer le chauffe eau et profiter du temps de chauffe pour faire autre chose.
Cette installation vient de prendre fin, je peux dire :
Ça y est, tout est ok, ou presque. Il me manque une natte, une passoire et un poster de Ganesh.
J’ai acheté un vélo rose bonbon, sans vitesse, version rétro, avec sonnettes, cadenas et panier a l’avant.
J’ai eu chaud au cœur à me balader dans le quartier et a être saluée par ces petites marchands ambulants que je côtoie chaque année.
J’aime le vendeur de fleurs et les deux vendeuses aussi, ils sont à 10 m les uns des autres mais aujourd’hui, j’ai fini par acheter une guirlande de jasmin aux trois, pour ne pas faire de jaloux.
Le rythme est pris. Asana avec Chidananda a 6 h le matin. Advance pranayama vers 10 h 15. J’ai retrouvé avec beaucoup de joie BNS IYENGAR, en pleine forme malgré son age. Je suis la seule élève de l’advance pranayama. Les cours d’asanas sont pleins, c’est la haute saison
Des lundi se rajoute philosophie et back bending. Entre, je profiterai de mon vélo. Ou de la presque tranquillité de ma chambre. À savoir que le fond sonore peut rester présent, bien que cette chambre soit bien plus calme que celle du mois d’août.J’aime ces moments de repos, je lis, je fais de la couture, du dessin, je traîne un peu sur le Web.
Ce soir, j’ai des courbatures.que c’est bon d’apprendre, d’être élève, de prendre son temps pour s’enrichir intérieurement. Lentement.

so happy to be in laxmipuram, learning everyday. classes are great, and i love my room
and my new bike

mercredi 28 décembre 2011

les vaches




very happy to be in india, yoga time, cows are so funky here... ore about india tomorow

dimanche 25 décembre 2011

before a long travel



today i will travel ton india, for 3 months. it is a strange feeling. since i had my children, i did not travel for such a so long time...new new new
quelle sensation etrange que de partir 3 mois, j'ai du mal a faire la valise.
une nouvelle experience qui s'annonce.
photos de l'aube ce matin

vendredi 23 décembre 2011

merry x mas


merry x-mas to all my friends here,to all people i love
flowers form the garden

jeudi 22 décembre 2011

on the road for visa





today, i called the india consulate as it was plan, and they said i should go today.
i went to get the visa with my friend fanny, she will come to visit me in my journey.
patience is at learning as soon as you get to the consulate,
first step on india's road...
sur ma route pour la bataille au visa, j'ai passe de bons moments avec Fanny.le resto, libanais, la boutik branchee, la librairie et , apres une bonne dose de patience doublee d'humour...le visa
photo prise en face du consulat

mercredi 21 décembre 2011

what is your winter wish





my winter wish is a summer wish : take this time for enjoy nature
picture form early morning

mardi 20 décembre 2011

early morning





as much as i can, i go for early mornings walks, with the dogs
its brings me peace to walk at sunrise
j aime le lever du jour, c'est une lumiere qui me parle, droit au coeur

lundi 19 décembre 2011

20 decembre...




today is anniversary of slave's abolition, it will be a rainy day, most of all commemoration are cancel.
what can i celebrate myself for freedom, i mean abolition of slavery ?
i will say, abolition of my own slavery like stress, tension...eish... so much work for being simply good as a human.
it is one year that i have start to write a diary about my yoga practise.this is a step into freedom for me, small step...

pour la fete kaf, de la pluie, tant de pluie a verdir les jardins, a laver nos ames.
je devrais celebrer en moi meme cette resolution : etre libre en tant que femme, je suis sur la bonne voie... quel long chemin. etre libre de ne plus fumer...j'ai tente 3 fois d'arreter au cours de cette annee et je vais encore et encore essayer des que je serais en inde. c est facile quand je suis loin.mais des que je rentre, que je travaille, ca se complique. pas si simple, la liberte.
aller encore plus dans cette voie du yoga, voici mon choix.
3 pitcures from my garden

dimanche 18 décembre 2011

simply monday


this week is my last week at home, next monday i will be on my road for india, 3 months out of real life, 3 months into yoga's life
i still don't beleive it.
early morning, i went for a walk... my heart is busy, full of .... missed love

picture : me and the garden

vendredi 16 décembre 2011

poeme du soir, comme ca vient


Fuir

De quoi as-tu peur
Face a mes mots
Au point de ne plus
Pouvoir me parler
Me regarder
Il te faut me haïr
Face a mon cœur
Brise, incise
Ouvert au flux
Bon et mauvais
De l’amour
Avorte.
Tu peux mentir
Évitant mon regard
Ma peau tatouée
Gravée des blessures
Laissée par les mains
Les tiennes
Je les aimais
Mais tu as préféré
Fuir.

j ai ecrit cela d'un trait sans relecture, laissant fondre les mots en souvenirs...je ne sais pas ourquoi ces poemes sortent de mon coeur, je m'habitue au fait qu'ils soient la.ils font partie de moi,comme la danse.
tant pis pour ceux qui ont peur des artistes
those poetry, i have to get used to it, they are part of me, like dancing.so if they are scary, it is ok, they are still part of me

photo: les petits secrets du jardin

jeudi 15 décembre 2011

humeur du matin


il y a des matins ou je me leve avec le chagrin.en reflet de mes reves tristes face a la lachete humaine. se taire, ne rien dire, fuir, menacer, jouer des autres, c est ce que je vois autour de moi, effleurant les coeurs d'une mauvaise haleine..,
un peu de frais, de neuf, d'innovation, c 'est ce que je souhaite pour adoucir les vieux soupirs , chassons les non dits pour rire a nouveau.
pour affronter la nouveaute, celle qui fait peur a nos petits coeurs.


detail du jardin...

mercredi 14 décembre 2011

sentir le vent


j ai profite d'un beau moment, allongee sur la natte, dehors dans le jardin a regarder les arbres et sentir le vent.
je me questionne sur les droles d'etats emotionnels que je croise au quotidien.
d'ou vient cette irritabilite, cette instabilite qui fendille les uns et les autres ?
je pense a l'inde.entre deux actions specifiques aux fins d'annees ( bilans, projets , rdv avec les partenaires,reunions, plannings) le pire, c est ca, c'est que mon planning est rempli d'avance que je le veuille ou pas... trop tard, tout est grille, apres ces 3 mois en inde,je vais jongler avec les aeroports.
alors je veux profiter de tous les instants surprises qui s'offrent a moi, comme sentir le vent dans les feuilles.
je sais que ce jonglage entraine la solitude, autant qu'elle devienne soyeuse, chatouyante, voir joyeuse.
i enjoy to saty in the garden, after work, those days are so busy, it seems that, after india, it will be all year busy for me..from airports to airports.

picture : my own shadow

mardi 13 décembre 2011

les imprevus


bizarement, j'ai eu la sensation d'avoir une journee d'imprevus, du retard, au final, je l'ai pris comme ca vient avec meme un leger recul.
cette fin d'annee semble remplie d'imprevus, pour moi mais aussi tout autour de moi.
on dirait que les vies se dereglent un peu.
je me prepare au voyage, avec un big big imprevu, pas de visa de transit pour l'inde. adieu mes vacances a bali. direct l'inde.un imprevu de taille.sans autre option.
autant le prendre bien, le voir en positif. je passerai 3 mois a me consacrer au yoga. ce sera une experience forte.
je passerai le jour de l'an sans aucun membre de ma famille, seule en inde.ce sera la premiere fois. une sacree experience.il faut que j'oriente cet imprevu vers le positif, pour qu il le devienne.
je puise dans ce positif quand je regarde autour de moi.
j'ai ce sentiment que tout est turbulent, plus ou moins, selon les caracteres.
je vais reflechir sur la turbulence pour mon projet 2012.
j'ai aime me promener a l'aube avec la lune encore presente, au dessus de la mer.


photo : ombre de Drean, Joburg, dec 2011

lundi 12 décembre 2011

pour les amies


Autour de moi

Les soirs ou je pleure misere
Amere a creuser le rien
Je regarde autour de moi
Et je les vois
Elles, celles de mon entourage
A se battre
Face a la lachete masculine
Coupant a vif
Dans leurs emotions
Pour apprendre a dire
Non.

Les soirs d’insomnie
Je me rappelle de toi
Douce amie valeureuse
au cœur brise
D’une fin d’amour
Je te dis
Aprennons a nous aimer
Belles a dire oui.
Oui , comme une cri
Pour la liberte
Celle de choisir
harmonie
sans peur
Celle d’aimer
Sans violence

samedi 10 décembre 2011

bri-colage




today it is rainning, i went to the beach this morning, when it was sunny. i also took a long walk with the dogs. lazy at home doing bri-colage

coller et coller , j'aime jouer avec le papier, la colle et les ciseaux...
faire une activite manuelle me permet de detendre mon esprit...

jeudi 8 décembre 2011

peome du jour




je suis dans une de ces journees qu on aurait aime eviter, qu il faudrait effacer depuis le matin. si j ai aime donne le cours de yoga, c est au moins ca.
faut que je redevienne arty de mes doigts.. trop de pression au travail, manque de tendresse, perte de confiance un melange polluant
photo de mon chat, de ma case, ca me fait du bien d etre chez moi.
ma fille, la petite, a eu 18 ans hier, ca fait son effet...
Off

Comment faire taire un amour
D’un siècle, de quelques heures
Peu importe la durée
Face aux sentiments
Le temps na plus d’emprise

Murmures enlisants
Je t aime encore
Doucement, à refroidir
Pour rester vivante
Quel vide, sans toi

J’évite de regarder derrière
Encore plus devant
Je lutte à la minute
À chercher le bouton off
Pour te désaimer.

On-off,
Manipulation bloquée
Impossible de ne plus
T’aimer encore
Mon cœur s’est ouvert
Et je ne sais pas le refermer.

mercredi 7 décembre 2011

in out inpro.MOV


the last on from josy
i left my heart there

mardi 6 décembre 2011

josy2street art.MOV



i miss u Josy

lundi 5 décembre 2011

Josy one street art.MOV

dimanche 4 décembre 2011

last day in josy





today it is my last day in Josy, i wil miss this crasy town. i will miss the work. it was challenging for me, it is in perfect time for what i feel ti improve next year. playing with outside spaces. get into street for share in a different way. here is few pictures form the last performance, impro in and out
so creative

jeudi 1 décembre 2011

impro of the day





Back to Josy

J’ai attendu quelques jours pour voir comment Joburg agissait sur moi, après 5 ans d’absence.
Cette ville se révèle si lentement au voyageur de passage, j’ai pris tout mon temps, celui de revoir les nombreux quartiers dans lesquels j’ai habité lors des précédents séjours.
J’ai cette chance de me rendre a joburg pour partager des projets avec des artistes innovants.

Après la visite à Soweto, quartier de Diekploof, pour rendre visite aux mamans du chorégraphe et d’un des danseurs, je me suis dit : je suis prête à écrire un peu sur cette ville surpeuplée, à la fois riche et pauvre, occidentale et Africaine.
Joburg est une ville à part dans le monde. Elle s’apprivoise lentement, les extrêmes marquent la peau de ceux qu y séjournent.
Ce mélange froid, de barrières électrifiées, d’ alarmes pour tout, vivant en haute surveillance technologique et de township, ce centre ville étrange, on les aime doucement, lentement parce qu’on aime les gens avec qui l’on partage le quotidien.
Pour une fois, je ne suis pas seule, je partage ce séjour avec Drean, amie, artiste.
Sous l’invitation de Sello Pesa, un chorégraphe natif de Soweto, nous participons à un atelier de recherche chorégraphique.
Espace public vise. Les artistes invites à ce projet viennent d’horizons differents, chant, danse, couture, cet assemblage d’individus a forte personnalité est singulier.
Nous passons une bonne partie de la journée ensemble soit dans un lieu de répétition, soit dans la rue.
Les trajets en voiture sont également surprenants, la vieille Mercedes donne du charme à chaque parcours.
Aujourd’hui, l’impro in / out était surprenante, que ce soit dans la sensation personnelle ou encore en photographiant une moitie de cet acte artistique collectif. C’était une répétition, la vraie performance est prévue pour demain.
Passer d’un espace à l’autre renvoie sur des questionnements qui changent la perception et la sensation dans le vivre cet instant de danse.
J’aime cette idée d’une performance unique, partagée avec ceux qui sont là ce jour-là.
J’ai aimé le regard des passants, le passage des ouvriers , des voitures, la présence de ceux qui regardent, l’œil bienveillant d’une partie des performeurs, il y avait deux groupes.
Sur le chemin du retour, on fait escale dans un shopping mall, pas loin de notre quartier, une banlieue avec beaucoup d’arbres et de clôtures electrifiees. La bed and breaksfat est très sympathique, avec le jardin en cour intérieure.
C’est bouillonnant d’être ici.
Chaque jour, la rue est un spectacle détonnant. J’ai une grande admiration pour le look de ces gens que l’on croise dans art street, dans tout le centre ville, a Soweto.
très créatifs que ce soit niveau coiffure ou vestimentaire, les sud af sont d’une élégance decalee, fantaisiste à souhait.
Yes, I love you josy’s people, you look great.


today i loved the rehearsal for the impro planed tomorwo.. we willperform a duet pf lucy in the street....